Paul Jackson

ligne bleu

Paul Jackson est né en 1947 à Oakland, en Californie. Il est mort en 2021 au Japon.

 C’est en 1956, à l’âge de 9 ans qu’il débute la pratique de la Basse !!!

Très vite Paul a développé un jeu de Basse remarquablement funky, de la même trempe que Francis Rocco Prestia ou Bobby Vega.

Il jouait un funk particulièrement complexe qu’il ne cessait de développer avec son ami batteur Mike Clark.

Avec Herbie Hancock et les Headhunters, Jackson a redéfini le jeu de la basse funk.

La Rencontre avec Herbie Hancock

En 1973, il intègre un nouveau projet Jazz / Funk créé par Herbie Hancock.

L’album Head Hunters est enregistré dans la foulée et devient l’une des meilleurs ventes de l’histoire du Jazz. 

Basse en Ligne
L’Album Head Hunters

Paul Jackson a alors ouvert une voie toute nouvelle.

Il était un bassiste de funk, avec la sensibilité d’un jazzman.

Il ne jouait jamais les mêmes lignes deux fois de suite.

Plutôt que de jouer des grooves répétitifs et de jouer « collé » à la grosse caisse, Paul Jackson développait et modifiait ses lignes mesures après mesures.

Il changeait subtilement le placement de ses notes, le registre et l’intensité.

A sa manière il a réussi à faire comme James Jamerson :

Avoir à la fois un jeu de basse très fourni et très groovy.

Il jouait sans effet, avec un son très puissant, d’où sa réputation de doigts d’acier.

Paul avait la réputation de casser pas mal de cordes à cause de son attaque de doigts. 

Paul Jackson
Paul Jackson & Herbie Hancock

Herbie Hancock à propos de Paul : « C’est lui qui m’a appris à construire mes parties au Clavinet, qui étaient censées compléter les figures de basse et de batterie. »

ligne bleu

Paul Jackson a également réalisé cinq albums solos.

Le premier est sortie en 1978 sous le titre de Black Octopus.

Le funk que l’on peut y entendre est tout aussi efficace que celui des Head Hunters.

C’est un album absolument incontournable pour tous ceux qui s’intéressent au style Funk Jazz.

L’album solo : Black Octopus
ligne bleu

Jouer une ligne de Basse de Paul Jackson

ligne bleu

Geraldine

Paul a enregistré Chameleon avec une basse qu’il nommait : Geraldine.  

C’est une Telecaster Bass de 1957, que l’on entend sur la plupart des disques sur lesquels il a joué.

Paul Jackson
Géraldine

Paul jouait également sur une ESP custom qui descend jusqu’au Ré grave.

Paul Jackson à propos de la Basse : « Je pense que la basse est un instrument d’assaut ! Sa tessiture a une fonction émotionnelle. »

Paul Jackson

À la fin des années 70, il réalise des sessions, avec des artistes comme Sonny Rollins, Santana, Eddie Henderson, Les Pointer sistres, …

En 1985, il part vivre au Japon où il y résidera jusqu’à sa mort.

Au Japon il écrit et arrange de la musique pour les films et la télévision.

Il a également collaboré avec de grands artistes Japonais comme Char et Sadao Watanabe.

Dans les dernières années de sa vie, il jouait la basse et chantait dans son groupe le Paul Jackson Trio.

Le dernier album du groupe s’intitule : Groove Or Die

Pour de nombreux bassistes, c’était un génie.

Car il a réussi à ne rien prendre à ses contemporains comme Francis Rocco Prestia, Bootsy Collins, Larry Graham, …

Tout en abordant le rôle de la Basse de façon singulière avec un jeu de Basse très créatif et spontané.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.