Comment vivre sa passion pour la basse

ligne bleu

Votre passion pour la basse ?

 

C’est le sentiment incontrôlable d’être fait pour quelque chose : Votre passion pour la basse !

Il y a ceux qui ont une seule passion qu’ils vivent avec beaucoup d’ardeur, souvent durant toute leur vie.

Puis il y a ceux qui cheminent d’expérience en expérience durant des périodes plus ou moins longues.

A quelle catégorie appartenez-vous ?

 

Bassiste

 

ligne bleu

Pas toujours facile

 

Se consacrer à sa passion n’est pas toujours aussi facile à vivre qu’il n’y paraît. Vous rencontrerez assurément quelques freins à votre progression.

Etre passionné pour quelque chose nous donne l’occasion de faire ce dont nous rêvons d’accomplir … mais cela n’est pas aussi simple :

  • Vous ne pourrez jamais devenir un bassiste accompli si vous ne vous entrainez pas tous les jours avec persévérance, et cela même si vous avez du talent.
  • Vous traverserez des moments où votre passion pour la basse pourra avoir l’air d’être une corvée.
  • Lorsque le cerveau nous dit que c’est difficile, nous avons tendance  à nous décourager et à baisser les bras. Il faut être capable de persévérer quand nous traversons ces périodes, ce n’est pas parce que la basse vous passionne que tout viendra naturellement.

Certains arrivent à surmonter ces passages difficiles, mais beaucoup finissent aussi par abandonner. Franchissez cette étape et vous redécouvrirez votre passion sous un nouveau jour.

 

cours basse

 

ligne bleu

Les bonnes questions à se poser

 

Quand vous naviguez dans ces zones de turbulences, quelles sont les questions à se poser ?

  • Ma tentation de découragement est elle liée à un stress temporaire, ou plutôt au fait que ce que je cherche à atteindre n’est pas viable à court ou moyen terme ?
  • Est-ce que je fais tout cela pour obtenir de la reconnaissance ? Sans cette reconnaissance serais-je encore motivé pour continuer ?
  • Est-ce que la passion pour la basse est toujours là ? L’envie de continuer à apprendre et de progresser est-elle toujours présente ?
  • Est-ce que l’idée même d’abandonner me procure un sentiment de panique ou de paix ?
  • Comment ai-je réussi à progresser jusqu’à maintenant ? Est-il possible de continuer de la même manière ?

Il est important de se poser toutes ces questions et d’y répondre le plus précisément possible. Cela vous permettra de savoir si vous rencontrez simplement un obstacle sur le chemin, ou si vous allez dans la mauvaise direction. Ainsi il sera toujours temps d’emprunter un autre chemin.


basse dessin

 

Pour continuer à progresser et rester motivé/passionné

 

Il y a 3 erreurs qu’il faut éviter à tout prix !

 

ligne bleu

BASSE1

Sauter les étapes / Faire les choses dans le désordre

bassisteligne bleu

 

Le fait de passer outre un plan d’apprentissage est l’erreur la plus répandu. Le résultat à court terme : progression quasi nulle, on tourne en rond, puis blocage.

Si vous jouez de la basse pour vous faire plaisir, c’est une raison de plus pour faire les choses correctement et voir ainsi le plaisir se décupler.

Il faut apprendre à marcher avant de savoir courrir … faire les choses dans le bon ordre sans sauter les étapes.

Les bassistes qui progressent sans fin le savent très bien :

Il faut savoir se concentrer sur ce qui est vraiment important.
il faut suivre un plan d’action bien défini pour s’appuyer sur une base solide.
Il est important de savoir s’auto-évaluer pour se corriger.
Il est indispensable de comprendre ce que l’on fait et connaitre les étapes de préparation.

Ainsi la progression sera au rendez-vous de jour en jour, avec des résultats concrets et beaucoup de plaisir.


ligne bleu

Basse2

Chercher des solutions dans un océan d’information

bassiste

ligne bleu

 

Sur internet, il y a énormément de sources et de contenus concernant votre passion pour la basse.

Parfois cela est très utile et permet d’apporter un réel coup de main. Mais attention ! Il est difficile d’y voir clair, car il n’y a bien souvent aucun fil conducteur.
Le questionnement est alors toujours le même :
Comment je m’organise ? Comment mettre en ordre ?
Cela génère de la confusion, car tout ce temps passé à collecter les informations et les classer, prend plus de temps que de s’entrainer sur l’instrument. Cela ne fonctionne pas du tout pour progresser et rester motivé.
Bien sur, là encore il y a une logique. Savoir trier les bons outils des mauvais est quelque chose qui s’apprend.
Plus n’est pas forcément synonyme de mieux.
Il est si facile de se laisser submerger et de perdre de vue l’essentiel.
Il faut savoir se focaliser sur une poignée d’exercices bien choisis sur lequel l’on va se concentrer. Quand on sait quoi faire, comment le faire et dans quel ordre le faire, on peut enfin s’entrainer et progresser.

ligne bleu
Basse3
Je manque de temps / J’attends d’avoir plus de temps

bassiste

ligne bleu
N’attendez pas d’avoir plus de temps pour vous y mettre.
Misez sur l’effet cumulé : jouez sur des petites durées quotidiennes additionnées.
Sur le long terme c’est réellement un moyen d’une très grande efficacité.
Le fait d’additionner :
Petites actions intelligente + Constance + Temps = Différence fondamentale
Comment faire pour faire des choix conscients qui permettront d’améliorer votre pratique ?
Tenez un journal dans lequel vous noterez chaque action relative à votre pratique de la basse
Vous deviendrez ainsi plus conscient des petites choses que vous accomplissez au fil du temps et pourrez-vous auto-corriger au besoin.
Commencez Maintenant !

Autre élément d’une grande importance : la qualité prime, et de loin sur la quantité de temps que vous consacrez à vous entrainer.
Si votre emploi du temps est chargé et que vous avez l’impression de manquer de temps. Il y a des facteurs sur lesquels vous pouvez agir.
Attention à bien faire la différence entre jouer et s’entrainer. Veillez à bien équilibrer les deux axes. Si vous passez trop de temps à vous entrainer vous risquez de basculer dans un jeu trop académique et vous allez perdre le plaisir de jouer. A l’inverse si vous passez trop de temps à jouer vous allez tournez en rond … et la démotivation sera au rendez-vous.
A partir d’aujourd’hui, décidez consciemment à chaque fois que vous jouez à la basse, si vous souhaitez jouer ou vos entrainer.

Conclusion

Pour finir, voici une liste de liens qui vous dirigeront vers des articles parus sur Basse en Ligne,  et qui vous aideront à rester motivé tout au long de votre parcours de bassiste passionné !

Et vous qu’est-ce qui vous passionne dans votre rôle de Bassiste ? (répondez dans les commentaires)

8 Principes pour améliorer vos sessions de travail

Comment utiliser internet pour progresser à la basse

Transformez vos sessions de basse en jeu vidéo

Le Bon Timing pour vos sessions de basse

 

cours basse ligne

basse dessin


6 pensées sur “Comment vivre sa passion pour la basse

  • 30 août 2018 à 7 h 48 min
    Permalink

    Salut
    Je suis un bassiste autodidacte, j’ai pris qq cours mais la théorie sans l’application m’a éloigné de ce mal nécessaire. J’apprends donc la théorie par petits bouts c’est mieux que rien.
    Je joue depuis une dizaine d’année dont 4 ans en groupe, j’essaye avant tout de trouver du plaisir et d’être bon à l’accompagnement.
    Jessaye et j’ai besoin de jouer tous les jours de 15 mn à 1 voire 2 h. Et surtout je cherche à prendre du plaisir et découvrir régulièrement de nouveaux morceaux.
    Bonne basse à tous, musicalement 😆

    Répondre
  • 29 août 2018 à 9 h 50 min
    Permalink

    Je suis un « vieux » bassiste dans le sens que cela longtemps que j’en joue (32 ans).
    Un peu autodidacte, un peu d’académie, des stages font qu’au fil du temps mon jeu
    s’améliore, je suis plus à l’aise, j’ose des choses. Je joue beaucoup en groupe, je ne m’entraine
    pas assez souvent comme je le souhaiterais mais jouer doit rester un plaisir et pas une contrainte.
    Le temps disponible est souvent mesuré.
    J’aime mon rôle de bassiste vis-à-vis du groupe. La complicité avec le batteur, l’écoute des autres
    pour être en harmonie avec eux….
    Un bassiste heureux !!

    Répondre
    • 29 août 2018 à 14 h 41 min
      Permalink

      Cool Patrick ! Très bon état d’esprit. A bientôt.

      Répondre
  • 29 août 2018 à 8 h 26 min
    Permalink

    j aime faire parti de l ossature du groupe. pour que les autres musiciens n aient pas besoin de reflechir pour savoir ou aller. j aime egalement quand on joue en concert. le morceau commence les gens disent mouais c est pas mal. et toi tu rentres et la….les gens , s en savoir que c est toi qui est a l origine de ca, disent…putain c est vachemznt bien

    Répondre
    • 29 août 2018 à 14 h 42 min
      Permalink

      Oui quand la basse rentre … c’est énorme ! 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.