Le métronome pour travailler à la Basse

ligne bleu
Un Métronome … c’est quoi ?

Le métronome a été Inventé en 1812, par le danois Dietrich Nikolaus Wienke.

C’ est un outil qui a pour but de donner le tempo d’un morceau… à marquer la pulsation rythmique.

Pour cela, il suffit de régler le tempo souhaité, en BPM : Battements Par Minute.

Aujourd’hui nous pouvons le trouver sous plusieurs aspects :

Un petit boitier électronique sonore et / ou lumineux :

BASSE


Une application disponible sur le net :

Quelques exemples :

Métronome-en-ligne.com

Pro-Métronome

ligne bleu
Quels réglages ?
Réglages du métronome standard :

Le réglage du tempo :

Exemple : 120 Bpm

Vous pouvez définir la signature rythmique :

Exemple : 4/4

Le découpage rythmique :

Exemple : découpage à la noire

De base, le métronome est généralement fixé sur une mesure à quatre temps et à la «noire».

C’est l’utilisation la plus standard et probablement celle que vous allez le plus souvent adopter.

Vous avez également la possibilité de faire entendre un son différent sur n’importe quel temps de la mesure.

Le métronome avancé :

Il propose un mode qui va vous permettre de vous entrainer à jouer en «forcing».

C’est à dire, de fixer un tempo de départ et un tempo de fin.

Le but est de progressivement augmenter le tempo pour gagner en vitesse.

Il est également possible de programmer l’inverse.

Cela permet de travailler sur le fait de ralentir …

Vous devrez ainsi réellement vous concentrer sur votre vitesse.

ligne bleu
Pourquoi utiliser un métronome ?

Il est important de ne pas se fier uniquement à la précision des batteurs, pour savoir se placer sur un morceau.

Plus les membres d’un groupe seront précis individuellement, plus ils seront efficaces ensemble.

Le tempo n’est pas une notion innée, il est donc indispensable d’avoir recours au métronome pour apprendre à caler précisément les figures rythmiques rencontrées.

Cet outil permet de ralentir les passages les plus compliqués d’ un morceau, groove, … afin de les apprendre plus facilement.

Vous pourrez par exemple travailler un exercice technique, sur un tempo lent, puis l’accélérer petit à petit.

Cela vous permettra de gagner en maîtrise, en précision, et aussi en souplesse de jeu.

Son utilisation est un très bon moyen pour développer le fait de ne pas focaliser son attention uniquement sur ce que l’on joue, mais aussi sur ce qui se passe autour de soi.

Cela aidera de façon très efficace les premiers pas d’un musicien au sein d’un groupe.

ligne bleu
Faut il toujours utiliser le métronome ?

Non.

Pour être efficace, le travail au métronome ne doit pas être exclusif.

En effet, ne travailler qu’au métronome aura tendance à bloquer le développement de votre propre horloge interne de musicien.

Il est donc impératif de jouer également sans le métronome.

Quand vous apprenez un tout nouveau geste, cet outil ne sera pas obligatoirement enclenché …

La lenteur sera dans ce cas indispensable pour que le cerveau puisse intégrer/enregister les bases de ce nouveau geste.

ligne bleu
Conclusion

Utilisé correctement, le métronome vous aidera à développer votre maîtrise du tempo, et vous donnera accès a un jeu précis rythmiquement.

C’est donc bien un outil incontournable à utiliser sans modération.

N’hésitez pas à accompagner le métronome par des battements de pied.

Cela permettra à votre horloge interne de mieux appréhender/acquérir les différents tempos.

Vous gagnerez à coup sûr en précision et jouerez de plus en plus « en place ».

Ce n’est qu’une question de régularité et de patience.

ligne bleu
JE TE MONTRE COMMENT PROGRESSER A LA BASSE
Commence tout de suite.
Télécharge gratuitement
« Les 5 axes qu’un Bassiste doit développer en priorité. »

+

COURS BASSE GRATUIT

14 réflexions sur “Le métronome pour travailler à la Basse

  • 23 mai 2020 à 8 h 11 min
    Permalien

    Bonjour,
    Je l’utilise plus avec les exercices de batterie que de basse mais ça aide vraiment pour être bien placé.

    Répondre
  • 22 mai 2020 à 19 h 25 min
    Permalien

    Oui c’est bien un Métronome c’est vrais mais ennuyeux clik clak ! une groovbox c’est mieux 🙂

    Répondre
  • 21 mai 2020 à 23 h 24 min
    Permalien

    Salut, avec un peu de rigueur et à l’aide du métronome, j’ai réussi à stabiliser mon jeu car j’avais tendance à toujours accélérer. Outil indispensable si on veut progresser.

    Répondre
  • 21 mai 2020 à 21 h 42 min
    Permalien

    Il m’arrive parfois de ne plus l’entendre mais il reste indispensable pour être toujours au bon tempo

    Répondre
  • 21 mai 2020 à 20 h 41 min
    Permalien

    Quand je travaille un exercice ou un morceau j’essaye de le « maîtriser » d’abord, ensuite j’utilise le métronome pour le jouer correctement.

    Répondre
  • 21 mai 2020 à 20 h 30 min
    Permalien

    Je débute à la basse, après 10 ans d’un autre instrument qui n’a rien à voir, et j’ai naturellement utilisé le métronome sur le 2ème instrument comme on m’avait appris à le faire sur le 1er (on m’avait dit un jour « le métronome est ton ami »): quand je veux travailler l’instrument, je l’allume en même temps que l’ampli, c’est de l’ordre du réflexe: j’en ai besoin à portée de main. Je croise souvent des personnes qui ne supportent pas de travailler avec cet outil, je ne sais pas trop pourquoi: moi, ça m’aide, je me sens plus fiable quand je l’éteins parce que, souvent, je l’allume… Par contre, je ne bats pas du pied, je n’aime pas ça, ça me perturbe plutôt…
    D’ailleurs j’ai été admise en musique d’ensemble après… mon tout premier cours de basse… parce que je joue des choses très très simples, mais paraît-il « en place » (il n’y a pas de batteur, mais les deux guitaristes me surnomment « la métronome » et me disent que c’est un compliment !). Mais, euh, faut dire qu’ils avaient besoin d’une basse et que j’étais la seule candidate !!!
    J’active souvent la fonction qui accélère progressivement le tempo, c’est à mes yeux ludique (si, si!); il faudra que j’essaie le « ralenti » (quelle application utilises-tu pour cela?). Voilà!

    Répondre
    • 22 mai 2020 à 7 h 18 min
      Permalien

      Bonjour, j’utilise une appli métronome quand je travaille mes gammes, exercices techniques et aussi quand je veux jouer plus vite un groove.
      Pour les gammes je le mets sur 2 et 4.

      Répondre
  • 21 mai 2020 à 19 h 47 min
    Permalien

    J’étais réfractaire aux métronomes avec leur clic clac et ce bras qui se balançait maintenant nous avons des appli très complètes qui font très bien le job avec de meilleurs sons. Il est enfin possible de bosser au métronome sans prise de tête. C’est un travail indispensable pour gagner en stabilité, on ne peut pas toujours se fier à son ressenti.

    Répondre
  • 21 mai 2020 à 19 h 13 min
    Permalien

    ça m’a fallu 3 mois pour maitriser le métronome et de l’enregistrer dans ma tête en accompagnant mon pied pour appuis ,tout le jour je fais de rechercher pour atteindre mon objectif

    Répondre
  • 21 mai 2020 à 16 h 43 min
    Permalien

    Oui, j’utilise un métronome, 1 fois sur 10.

    Répondre
    • 21 mai 2020 à 16 h 52 min
      Permalien

      Merci Mario ! Et du coup les 9 fois sur 10 tu utilises quoi ?

      Répondre
      • 21 mai 2020 à 20 h 35 min
        Permalien

        Salut. Moi je l’utilise très régulièrement sur la technique et l’apprentissage des morceaux pour bien caler mes plans. Je pense avoir progressé car je ne l’entends plus au bout d’un moment. Y’a eu des fois où je me suis coupé en me disant : « tiens il s’est arrêté. » Mais non en fait. Après j’essaye de jouer des trucs sans rien ou sur un disque aussi. En gros le but c’est de transférer le métronome dans la tête. 😉

        Répondre
        • 21 mai 2020 à 22 h 13 min
          Permalien

          Bonjour, quel est le nom de l’application du métronome avancé ?
          Peut être y a t’il plusieurs références ?

          Merci

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *