Aston Barrett « Family Man »

bass culture

 

Aston Barrett « Family Man » est né le 22 novembre 1946 à Kingston en Jamaïque.

Aston et son frère Carlton ont apporté un son unique au reggae. Carlton est à la batterie, Aston à la basse. En 1971, ils quittent le groupe de Lee Scratch Perry pour rejoindre les Wailers.

Aston Barrett a écrit la plupart des lignes de basse des chansons de Bob Marley. Ses lignes de basse sont un soutien essentiel au groove et s’adaptent parfaitement à la structure rythmique du reggae.

Au fil des titres on retrouve quelques petits « trucs » qui signent le style « Family Man ». Il démarre souvent sa ligne de basse sur le contretemps du premier temps ou sur le deuxième temps. Cela accentue et donne beaucoup de puissance à l’entrée de la basse dans le titre.  Pour obtenir ce  son bien rond, caractéristique du style reggae roots, il adopte une attaque main droite qui jouent sur le manche (au dessus du micro manche).

A propos de Bob Marley Aston dit : « Bob était mon meilleur ami et mon partenaire, je l’ai beaucoup aimé. Ensemble, nous avons écrit et produit des chansons qui touchent encore le cœur et l’âme dans tous les coins du monde. Nous avons travaillé ensemble sur la musique et, ensemble, nous avons partagé notre succès. »

Après la mort de Bob Marley en 1981, Aston Barrett a décidé de poursuivre l’aventure The Wailers.

Matériel : Jazz Bass Fender sur ampli Ampeg

 

Celui pour qui la basse est la colonne vertébrale du groupe.

 

 

Exodus version live

 

 

 

 

Bande Dessinée

Vous pouvez retrouvez Aston Barrett dans la bande dessinée de Roland Monpierre intitulée Bob Marley, la légende des Wailers. Cette BD retrace l’histoire de Bob Marley & The Wailers. On y retrouve également des personnages comme Coxsone Dodd, Joe Higgs, Lee Perry, Chris Blackwell, Peter Tosh, Bunny Livingston, … L’histoire de cette fabuleuse aventure résumé en cinquante pages ! Indispensable pour capter un peu plus l’état d’esprit de la musique reggae.

Éditions Albin Michel /Publiée à 10000 exemplaires.

 

Bob Marley, la légende des Wailers

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *