La minute nécessaire – Episode 6 : The One

La minute nécessaire ? C’est pour ceux qui veulent apprendre rapidement une ligne de basse … à l’oreille !

 

Give It Up Or Turnit A Loose

 

Basse-Batterie / 114 Bpm

 

 

A Vous de jouer !  Batterie / 114 Bpm

 

On peut trouver plusieurs versions  de Give it up or turn it loose, mais le premier enregistrement de ce titre est sortie en 1969.

La ligne de basse joue successivement  deux riffs de deux mesures en boucle. Le motif rythmique est basé sur un découpage à la double-croche.

L’appui rythmique sur le premier temps « The One », est ici bien identifiable.

C’est ce fameux premier temps qui doit être accentué créant ainsi une énergie favorable à la danse.

James Brown raconte à propos du bassiste Boosty Collins :

« Lorsque j’ai rencontre Bootsy, celui-ci jouait beaucoup de basse, de manière trop volubile. Je lui ai montré l’importance du premier temps dans le funk. Je lui ai dit de s’accorder sur les parties dynamiques de ce premier temps au lieu de jouer autour de lui. Ensuite, il pouvait laisser voyager sa basse au bon endroit, après ce premier temps fondamental. »

 

«Le funk […] je ne sais pas à quand ça remonte, probablement aux premiers tambours. Un type qui tape sur ses genoux ou ses cuisses avec le plat de la main et qui obtient un rythme syncopé. » Macéo Parker

 

Une pensée sur “La minute nécessaire – Episode 6 : The One

  • 14 juin 2017 à 8 h 57 min
    Permalink

    Merci pour cette découverte, et pour son apprentissage. Finalement, le funk, c est très bien!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *